L’étude MYOTOX
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’étude MYOTOX

« Etude multicentrique randomisée en double aveugle évaluant les effets de
la toxine botulique A associée à la ropivacaïne versus ropivacaîne seule dans le traitement des
douleurs myofasciales pelvi périnéales », dont le promoteur est le CHU de NANTES et
l’investigateur coordinateur le Dr LABAT, a été mise en place dans le service de gynécologie du
CHU Félix Guyon*.

Nous rencontrons tous occasionnellement des patientes souffrant de douleurs pelvi-périnéales
chroniques, souvent difficile à prendre en charge. Ces douleurs sont fréquemment associées à des
contractures des muscles du périnée (obturateurs internes, élévateurs de l’anus) palpables au TV,
responsables également de troubles fonctionnels tels que dyspareunie par exemple.
La toxine botulique est déjà utilisée dans d’autres indications pour son effet spasmolytique et
analgésique local. D’autre part des études ont montré que l’injection d’anesthésique local au niveau
de points gâchettes musculaires dont la pression reproduit la douleur, peuvent-être efficaces. L’objet
de cette étude est donc de comparer l’efficacité de la toxine botulique A associée à la
ROPIVACAINE, versus ROPIVACAINE seul.
Nous vous proposons donc si vous rencontrez des patientes présentant les critères suivants :

- Une douleur « dysfonctionnelle » du pelvis ou du périnée par un toucher endopelvien (sans
pathologie lésionnelle pouvant justifier d’un traitement spécifique).
- Une douleur évoluant depuis plus de 6 mois et persistante malgré les traitements médicaux
antalgiques et la kinésithérapie.
- Le patient doit présenter à l’examen clinique un ou des points gâchettes « actifs » retrouvés sur
les muscles élévateurs de l’anus et/ou obturateurs internes,
de nous les confier, sachant que dans le cadre de ce protocole les patientes devront se rendre à 4
reprises au CHU Nord (visite de présélection, inclusion et réalisation d’injections – suivi à 2 mois et
à 6 mois après l’injection).
Si certaines de vos patientes vous semble pouvoir bénéficier de cette recherche, nous vous proposons
de les orienter vers :
- Consultation de Gynécologie CHU Félix Guyon Dr Eggermont, 0262 90 55 40
- Consultation Douleur du CHU Félix Guyon, consultation conjointe douleurs pelvi-périnéales Dr
Mohy, Dr Eggermont, 0262 90 61 00
Où nous vérifierons des critères d’éligibilité, avant de leur proposer ce traitement.
Nous vous remercions pour votre précieuse collaboration et restons à votre disposition pour tout
complément d’information.

Dr Eggermont et Dr Mohy

*10 centres sont impliqués dans cette étude (CHU et Centre Catherine de Sienne à Nantes - Rennes
CHU - Hôpital Rothschild APHP- Clermont Ferrand CHU - Aix en Provence Centre de l’Avancée
et Clinique Axium – Besançon CHU).